mercredi 15 décembre 2010

L'Armée du Sud-Liban (à dominance maronite) et le trafic de drogue

Hassane Makhlouf, Culture et trafic de drogue au Liban, Paris, L'Harmattan, 1994, p. 142 :

"Dans la région du Liban sud, des chaînes de trafic des stupéfiants furent organisées entre le Liban et Israël. Les trafiquants se trouvaient aussi dans les rangs des milices de l'Armée du sud Liban coopérant avec Israël, et un laboratoire pour la production de l'héroïne fut construit à Marjéoun au sud.

Les stupéfiants étaient transportés vers Israël par l'intermédiaire des blindés de l'Armée Israélienne, comme le précise le journal "Yadohot Aharanot", ce qui entraîna les responsables de ce pays à décider le retrait de leur armée du Liban très vite."

Pour rappel : Les Maronites et le trafic de drogue